Comment soulager la douleur de façon naturelle ?


soulager la douleur naturellement

Vidéo explicative en bas de page !

Soulager la Douleur De Façon Naturelle
Douleur nociceptive et douleur neuropathique
Douleurs nociceptive et neuropathique sont deux catégories décrivant la source de la cause physiologique de la douleur. Lorsque nous disons douleur nociceptive, nous parlons de somatique ou viscérale.


La douleur somatique est due à une blessure d'une partie du corps, un os, une articulation ou un tissu. Entorses, bosses, bleus et quelques types d'inflammations dues à une infection ou à l'arthrite entrent dans cette catégorie également.
Certaines obstructions et douleurs myofasciales dues à des anormalités musculaires entrent dans cette catégorie. La douleur nociceptive est principalement localisée dans la zone de la blessure.
La douleur de ce type est souvent décrite de sourde à aiguë, de douloureuse à lancinante. Les exemples de blessures causant cette douleur sont les fractures, les cancers se répandant en métastase dans les os, l'arthrite et les tumeurs. Les nocicepteurs sont les nerfs de notre corps qui répondent à la douleur.
Ils signalent au cerveau, via les nerfs périphériques et le système nerveux central, qu'il y a un tissu blessé et qu'une blessure ou un dégât est imminent sur une partie du corps. Une fois que le tissu endommagé se soigne, la douleur s'apaise.
Douleur nociceptive et douleur neuropathique
Douleurs nociceptive et neuropathique sont deux catégories décrivant la source de la cause physiologique de la douleur. Lorsque nous disons douleur nociceptive, nous parlons de somatique ou viscérale.
La douleur somatique est due à une blessure d'une partie du corps, un os, une articulation ou un tissu. Entorses, bosses, bleus et quelques types d'inflammations dues à une infection ou à l'arthrite entrent dans cette catégorie également.
Certaines obstructions et douleurs myofasciales dues à des anormalités musculaires entrent dans cette catégorie. La douleur nociceptive est principalement localisée dans la zone de la blessure. La douleur de ce type est souvent décrite de sourde à aiguë, de douloureuse à lancinante.
Les exemples de blessures causant cette douleur sont les fractures, les cancers se répandant en métastase dans les os, l'arthrite et les tumeurs.
Les nocicepteurs sont les nerfs de notre corps qui répondent à la douleur. Ils signalent au cerveau, via les nerfs périphériques et le système nerveux central, qu'il y a un tissu blessé et qu'une blessure ou un dégât est imminent sur une partie du corps. Une fois que le tissu endommagé se soigne, la douleur s'apaise.

La douleur viscérale est causée soit par une inflammation, soit par l'étirement des organes internes. Cette fois, la douleur irradie et ne reste pas dans une zone spécifique.
La douleur viscérale peut être décrite comme douleur profonde, crampes et même pression. Des exemples de choses causant ce type de douleur seraient une inclusion intestinale ou une douleur dans le bras gauche ou la mâchoire due à une crise cardiaque, médicalement connue sous le nom d'infarctus du myocarde.
Ce qui nous amène aux douleurs "Neuropathiques". Ces douleurs sont causées par des lésions ou blessures nerveuses. Les dégâts peuvent porter sur les nerfs du système nerveux central ou le corps périphérique.
Ce type de douleur est plus difficile à traiter. La douleur neuropathique est causée par des choses telles que les blessures du cerveau, les tumeurs au cerveau, la neuropathie diabétique et également les zonas.
La douleur neuropathique peut aussi être causée par un abus de produits chimiques et des dégâts des toxines sur le corps. Les dégâts neuropathiques à cause de l'alcool et des drogues sont communs. La douleur est décrite comme brûlante, frappante, comme un coup de couteau ou un choc. L'engourdissement est également associé à cette douleur.
Les blessures associées à ce type de douleur ne sont pas toujours le résultat direct d'un dégât nerveux. Un nerf peut aussi être infiltré ou étranglé par la pression d'une tumeur ou d'un tissu balafré. Avec la douleur neuropathique, le tissu peut même être soigné, mais la douleur reste. Habituellement, à ce point, le système d'alarme du corps vis-à-vis de la douleur commence à mal fonctionner.





Il existe des cas de personnes possédant les deux types de douleurs simultanément. Dans ce cas, un disfonctionnement du système nerveux déclenche la libération neurale des produits chimiques inflammatoires qui créent une inflammation.
Tout comme il existe différents types de douleurs, certains facteurs contribuent à aggraver les maladies, le corps ne guérit pas totalement. Dans tous les cas, la douleur est douloureuse et tout le monde veut en être soulagé.
Cordialement. Dominique Bulteel http://www.soulagerladouleur.bonplantdombul.com/




Retour au menu
Libre-article